semeac évasion marche
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ] 5 pages suivantesSuivantFin

VTT Evasion dimanche 9 avril - par Evasion VTT

Dimanche 9 avril

Colliers de serrage,

Le départ est donné ce matin avec un peu de retard vu que Flo perd sa gaine au moment d'enfourcher, on la retourne sur le trottoir ( sa bicyclette ) et à l'aide de quelques colliers de serrage, indispensables dans le sac, la gaine est refixée sur le cadre et c'est parti vers la plaine. La colonne des dix participants s'étire gentiment vers Orleix. Nous traversons la route nationale en direction de Sarniguet et prenons les sentiers de l'Adour pour remonter vers Aurensan, la nature est foisonnante, les insectes butinent sur le bord du chemin on évite les crapauds qui veulent copuler. Soudain venant de l'arrière, une sourde rumeur nous fait sursauter, serais-ce une tornade de printemps, mais non, ce sont juste les filles qui recollent au peloton en bourdonnant. Dès le plan d'eau de Bazet atteint, nous refilons sur Orleix et Sarrouilles, on s'accorde une boucle supplémentaire par le "gué de la reinette" et c'est enfin la remontée vers Sarrouilles. Avec des colliers de serrage reliés entres eux on aurait pu fabriquer des cordages pour remorquer les plus courageux qui malgré leur forme renaissante n'ont pas hésité à nous accompagner dans cette dernière épreuve. Nous frisons malgré tout les quarante kilomètres et en ce jour des rameaux on aurai pu distribuer quelques lauriers.

SM

Publié le 10/04/2017 @ 14:49  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 2 avril - par Evasion VTT

Dimanche 2 avril

Poisson d'Avril

Ils étaient quatre à avoir pensé que les prévisions météo données la veille 1er Avril n'étaient qu'une farce et qu'il y aurait un superbe temps en ce dimanche matin.

Hélas les prévisionnistes manquent d'humour et le mauvais temps nous a bien rattrapés sur la côte de la Serre au dessus de Bernac-Dessus, pourtant au loin, quelques rayons de soleil nous attirent vers Montgaillard et le chemin des Cassoulets. Après Loucrup et Layrisse nous savourons l'itinéraire qui nous fait emprunter, en sens inverse, une boucle reconnue et appréciée il y a quinze jours.
​Entre Bénac et Visker notre curiosité nous fait découvrir des tracés nouveaux que nous comptons bien exploiter dès que les beaux jours le permettront. Après le passage de nombreux gués, nous n'avons plus une écaille de sèche et nous rentrons sous une dernière averse en jurant que cet après midi on ne quittera pas le bocal d'une nageoire.


                        SM

Publié le 03/04/2017 @ 12:20  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 26 mars - par Evasion VTT

Dimanche 26 mars

Les fleurs te diront,

Les absences de ce matin étant compensées par le retour de certains, nous sommes encore douze à nous rassembler sur le parking d'Odos. Le changement d'heure et le froid nous engourdissent quelque peu, mais dès le franchissement des toboggans au pied de Bellevue l'allure se régule, les sourires se dégèlent. A Juillan nous faisons quelques circonvolutions dans les quartiers encore endormis, après avoir traversé la ligne de chemin de fer, nous longeons prudemment le crématorium (tous feux éteints) pour arriver à Azereix, admirer son lavoir historique et filer au pied des contreforts du plateau de Ger. Peut être dus aux prémisses du printemps, certains se laissent aller à cueillir quelques fleurs, d'autres démontrent que les dictons ne sont pas toujours exacts puisque Pierre qui roule se ramasse dans la mousse... Aujourd’hui, il y aura beaucoup de chutes, difficiles à dénombrer car parfois dans la discrétion. Nos belles montagnes récemment enneigées nous accompagnent jusqu'à la maison de Flo où sa maman et tonton Yves ont fabriqué toute la matinée pour nous recevoir toasts au foie gras au saumon aux oeufs de lump... le tout   accompagné de saucisses grillées. Les fleurs sauvages reprennent vie dans la cuisine pendant que nous prenons place sur la terrasse ensoleillée autour d'une table bien garnie en souvenir de nos années Lesponne. Personne n'est pressé de partir, on bulle dans le champagne. Dans la cuisine, les fleurs, pourtant si mal menées, transportées à sac à dos, redressent la tête.

Il se dit que les fleurs ont un langage, si tu les écoutes Florence elles te diront que nous t'aimons beaucoup et que nous apprécions ton humour et ta générosité et que l'on est tous très heureux de te revoir parmi nous sur ton vélo.


Flo, écoutes les fleurs, elles te diront...

SM
 

Publié le 27/03/2017 @ 15:08  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 19 mars - par Evasion VTT

Dimanche 19 mars

La pile électrique et les bulles d’air

La douce fraîcheur matinale promet une belle journée sous le soleil qui bientôt va chauffer.

 Les « limaques » du groupe VTT d’Evasion sont nombreux à  vouloir profiter de conditions aussi favorables et  à  12 nous nous dirigeons vers le sud .  Alors que nous traversons Horgues  une fuite de chambre immobilise l’avant  de D. Branle-bas de combat : la brigade de secours s’affaire et après effets de pompes  vigoureuses,  voici  que se répète le  mystère de la chambre qui ne gonfle pas … pour faire court ( !!!) Mario libère du gaz et remet en  selle notre douce et tendre D, un brin désapointée. 

Un quatuor mixte a anticipé la  rapidité de la réparation et s’est avancé sur le parcours. Nous ne le reverrons pas de la matinée.

Arrivés à Bastoura  à bonne allure, le mystère  de la chambre  s’épaissit encore davantage et l’avant de D libère à nouveau ses bulles d’air ! Mario remet les gaz ! effet  immédiat  qui remet en selle notre infortunée camarade qui  de guerre lasse préfère  rentrer à la maison. Pourvu que ce soir elle ne fasse pas chambre à part. 

Nous nous retrouvons à 7 et continuons notre sortie qui de niveau « décrassage » va basculer dans le « crassage ». Visker est atteint  sans ménagement et nous plongeons en direction de Bénac , premier passage de gué  franchi sans dommage. Se présente devant nous un  bon coup de cul, passage inédit pour le groupe VTT, qui après une jolie descente nous ramène vers les faubourgs de Bénac. Tourne à gauche et la côte de Layrisse se présente. Un sympathique groupe de traileur nous encourage à mi-pente.   Au village, il est temps de prendre le chemin du retour par la descente du Diable où en son point le plus bas nous franchissons un deuxième gué qui  décrottera nos vélos  et,  pour pas plus cher, sera assez profond pour nettoyer nos chaussures et nos chaussettes.  

Nous rentrons par la côte d’ Hibarette  et passé la crête, la longue descente vers le sud d’odos.

Nous avons tous les piles plates sauf un qui aujourd’hui  a testé avec succès son vélo électrique.

A chaque sortie sa morale, celle du jour nous a appris que ce n’est pas dans la batterie du VTTAE qu’il y a le plus d’électricité et que le mystère de la  chambre à air ne se lève pas  à coups  de pompes !

mm

Publié le 27/03/2017 @ 15:00  Prévisualiser  Imprimer l'article

Evasion VTT dimanche 12 mars - par Semeac Evasion

Dimanche 12 mars

LES BONS CONSEILS

Bonne chambrée ce matin, puisqu'il y avait huit présents au départ malgré le temps maussade.

Aux premiers coup de pédales, les premières gouttes, mais elles ne nous découragent pas.

Bravant les "flo" de toute sorte, nous traversons le bois de Labarthe, arrivés à Barbazan la pluie cesse définitivement de nous importuner. Nous grimpons par notre côte favorite dite de Barbazan pour arriver sur les crêtes, direction le sud et descente prudente en dévers glissant vers Allier. Après ce passage délicat, Pierre donne les bons conseils pour réussir une belle descente : se tenir plutôt en arrière, légère pression sur les freins et surtout, démonstration à l'appui, un léger déhanchement à partir des fessiers pour garder l'équilibre. On se demande s'il a pris des cours à l'école de cyclisme ou sur les premiers rangs du Casino de Paris. En tout cas cette technique est surement efficace puisqu'il descend très bien et ne tombe jamais.

Nous voici maintenant sur la côte de la Serre dominant Bernac-Dessus, nous rejoignons la plaine humide, un slalom entre les flaques nous emmène jusqu'à Vielle-Adour. Après contact avec la voie ferrée désaffectée, retour tranquille vers Séméac, on remarquera que quelques uns, le regard rêveur, encore imprégnés par la leçon de Pierre, s’exercent à la contraction des fessiers sur la selle en des ondulations qui pourraient être subjectives si ce n'était dans des cuissard crottés à souhait.

 

                                  SM

Publié le 13/03/2017 @ 23:04  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 5 mars - par Evasion VTT

Dimanche 5 Mars

Belote ou vélo,

Temps maussade, petite pluie, affluence modeste : à quatre on aurait pu jouer à la belote mais on décide quand même de partir pour une sortie vers Vielle Adour. Sur les crêtes, au dessus de Séméac on est tenté par une plongée dans les bois de Rébisclou, (on ne verra pas Vielle Adour aujourd'hui) dès l'Ousse franchi nous escaladons les coteaux vers Lansac et traversons Lespouey. Nous voici dans la plaine de Laslades, les culs blanc d'une harde de chevreuils filant vers le lac de l'Arret-Darré nous indiquent la direction à suivre. Dès les rives du lac nous repartons vers Laslades, à Sarrouilles, passage du gué de la "rainette" mais avant petite chute pour moi, pou, genou, caillou du même coté déjà endolori par la chute de la semaine dernière (la belote même sans jeu, c'était une bonne idée aussi). Un dernier crochet par Orleix et retour par le bois d'Aureilhan sans éviter de prendre un dernier risque par le chemin Anérot le long de l'Alaric. Pour conclure, une bonne sortie plutôt physique qui ne nous laissera aucun regret.

                                     SM

Publié le 06/03/2017 @ 15:03  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 26 février - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 26 février

 


 

Les n’œufs aux trois Nanas,


9  ce matin au départ du VTT dont trois nanas avec le retour attendu de Flo.
Un itinéraire à l'initiative du Sage Michel DUPUY et de Pierre ANEROT s'improvise. Personne ne le conteste. 
Dans une ambiance joyeuse tout le monde se rue vers la plaine d'Orleix.
La grippe aviaire n'a pas eu raison de cette joyeuse basse-cour ni de la nuée de palombes disciplinées qui chargent le ciel de la plaine d'un bleu qui leur appartient. Un des coach du jour frémit déjà de plaisir à l'idée de la prochaine saison de chasse. Il n'a pas le temps de rêvasser trop longtemps ; le cagnettement de sa volaille le rappelle.
Cahin-caha, tout le monde se regroupe pour rentrer à la maison par le trait vert envahi de joggeurs et de piétons.
Et si de là où vous vous trouviez vous avez cru entendre des kroohs, non ce n'était pas un passage de grues cendrées annonciatrices d'une nouvelle saison, mais seulement les rires des vététistes de Séméac Evasion qui ponctuent leurs boutades et embrasent plaines et coteaux.


Le chroniqueur suppléant. (absent le coach, absent le chroniqueur titulaire)
DM

PS : la rédaction se joint à moi pour souhaiter un prompt rétablissement à tous les adhérents du club qui ont été dernièrement victimes d'accidents ou d'intervention chirurgicale.

 

Publié le 26/02/2017 @ 19:29  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 19 février - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 19 février

Pierre qui roule...

Le groupe se renouvelant sans cesse, nous sommes toujours dix malgré les absences.
​Pierre évalue d'un coup d’œil la motivation des présents et prend la tête de l'expédition, il nous emmène directement sur son circuit "crash test" à savoir bordure du canal Alaric et bois du roi à Orleix, une série de singles dont il raffole. Aujourd'hui le terrain est sec mais ce genre de parcours demande toujours adresse souplesse et concentration, autant d'éléments consommateurs d'énergie. Mais le Pierre survitaminé file déjà par la côte de Soréac, c'est qu'il est déterminé à faire la boucle de Pouyastruc, superbe circuit mais réservé aux gens en forme, pas de pitié pour ceux qui ont roulé la veille et ceux qui préparent par un entrainement basé sur le fond le grand raid des 200 km prochains. Le rythme ne faiblit pas, même dans les descentes Pierre ne semble pas toucher terre : d'où l'expression "Pierre qui roule n'amasse pas mousse". Nous clôturons cette superbe rando par le bois du Rébisclou, il n'est pas encore midi mais la troupe est rassasiée et heureuse malgré tout.


                         SM
 

Publié le 20/02/2017 @ 12:32  Prévisualiser  Imprimer l'article

LE COURTAOU DE LA LIT - MONTAGNE (mercredi 9 février 2017) - par Semeac Evasion

LE COURTAOU DE LA LIT

     Mercredi 9 février, pluie, vent, éclaircies éphémères, la galère quoi. Et dire que demain, c’est la sortie » montagnols » !

     La nuit est passée. Jeudi 8 février, nous sommes 11 vaillants sur le ‘’ parking habituel’’, sous un ciel radieux et dans un froid assez mordant, présages d’une belle journée. Magie de la météo et de ses sautes d’humeurs. Nous discutons pour choisir le lieu de notre destination en fonction, non pas de nos désirs, mais de l’état des routes car il a neigé cette nuit. Va pour la vallée de Lesponne et les cabanes de la Lit. La route sèche nous amène vite au-delà de Lesponne où la conduite se complique. Un peu de poudre blanchit le macadam et les murs de neige,  de chaque côté, interdisent tout stationnement correct. Nos pilotes, doux sur l’accélérateur et légers sur le volant, nous posent presque au bout de la route. Un peu de marche sur le macadam gelé et nous attaquons le manteau neigeux. Ne cherchons pas des traces anciennes, il n’en n’existe pas. Heureusement,  Michel, aussi solide et efficace qu’un chasse neige, nous ouvre un passage des plus confortables, au moins pour ceux qui restent en arrière. Et comme je connais bien la situation, je me propose d’être le serre-file de la colonne. Inutile de chercher le sentier d’été, il disparaît sous 60 centimètres de neige. Quelques chutes sans gravité (c’est mou la neige) un petit pont qui s’écroule sous un poids lourd, de la poudre tombée des branches basses dans le cou  et nous voilà au débouché de la clairière où se niche le courtaou de la Lit. Merveilleux spectacle de ce panorama d’une blancheur immaculée, vierge de toute trace, spectacle réservé à ceux qui partent tôt. Hélas, pour atteindre nos cabanes, nous massacrons ce tapis immaculé. Ceux qui nous suivent ne connaîtront pas ce que nous venons de voir. Devant le danger des coulées de neige, nous préférons en rester là pour aujourd’hui. Quelques-uns, en soif d’efforts supplémentaires, iront un peu plus haut, découvrir l’orri.  Long sera le repas tant il fait doux. Quelques  ‘’bourricages’’ viendront baptiser des imprudentes  qui n’ont pas vu venir le danger.

     La descente est grandement facilitée par nos traces de montée, et, en peu de temps, nous quittons nos raquettes, presque aux voitures. L’hôtellerie étant fermée, (bizarre en période de vacances) nous plongeons rapidement vers Baudéan. Rapidement ai-je dit ??? C’était sans connaître la surprise de la journée. Imaginez-vous sur l’étroite et tortueuse  route du Chiroulet et qu’un gros semi-remorque de 38 tonnes se dresse devant vous. !! Surprise également lorsque vous constatez que ce gros bahut fait marche arrière. Il se gare pour nous laisser passer pensions-nous alors. Que nenni, il faisait aussi route vers Beaudéan sans aucune possibilité de faire un demi-tour pour se remettre dans une position plus logique. Le chauffeur espagnol, perdu et un peu affolé nous expliqua qu’il voulait rejoindre Argelès Gazost et que son GPS s’était certainement trompé. Prenant notre mal en patience, beaucoup de temps  s’écoulera avant que nous ne puissions siroter notre bière ou notre vin chaud chez Lolita. Ce fut néanmoins une merveilleuse journée pour les 11 participants, tous enchantés par tant de beauté.

     Un tout petit conseil pour les marcheurs qui, un jour,  chausseront les raquettes. Sachez qu’il faut doubler le temps et la fatigue eu égard à la même sortie sur la terre ferme. Certains l’ont découvert aujourd’hui.

     GH

Publié le 16/02/2017 @ 17:22  Prévisualiser  Imprimer l'article

MARCHE Evasion lundi 13 février - par Semeac Evasion MARCHE

Lundi 23 février, Payolle, sortie raquette du groupe MARCHE

 

 

Envie d'ailleurs

Souvent marcheuse tu touches, de ta main caresseuse sur la montagne si proche, la neige.

Souvent marcheur tu rêves, de fouler autre terrain que la terre ou la boue, la neige.

Tu as l’âge  de raison si ce n’est celle de la sagesse et de tes ailes fragiles  tu peux, au vent de tes envies, t’offrir un souhait bien modeste. Partir goûter au souffle des montagnes, sous la bise soudaine ou le soleil inattendu, traverser les bois peuplés de hêtres. Ils t’accueillent volontiers car l’effort, du péquin ou du champion, ils respectent.

Libre, homme ou femme, tu aimes dans la nature vivre  des moments simples « ton pâté est bon mais il colle à la boîte », « qui veut de mon riz olé » ou des fantasmes inassouvis « touches pas  à ma rondelle », « qui veux goûter de ma miche » !

Peu importe demain, si de descendre l’escalier comme un cow-boy usé, ton corps mâché appelle à la paresse. Car ton envie d’hier, dopée par le souvenir des paysages imprimés et des plaisirs partagés saura demain répondre à l’appel de la neige.

Et qui pourrait t’en empêcher car le vent qui souffle à travers la montagne t’a rendu fou.

mm

        

Publié le 14/02/2017 @ 15:48  Prévisualiser  Imprimer l'article
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ] 5 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club

Derniers billets
- 05/12/2018 @ 09:18
VTT - dimanche 2 décembre ...
- 21/11/2018 @ 17:45
MONTAGNE ...
Archives
11-2018 Décembre 2018 01-2019
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

^ Haut ^