semeac évasion marche
Se connecter
INFOS

Téléchargez votre bulletin d'adhésion 2018 en cliquant ici

 

ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 27 octobre 2018

 

météo
Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 21 22 23 24 25 ] SuivantFin

RAID VTT samedi 11 et dimanche 12 mai 2013 - par Semeac Evasion

Le retour du ver luisant : c'était Louis le Sage

Le Col des rillettes : difficulté inédite que même le Tour de France n'a jamais franchie !

La balafre : appellation d'une partie descendante du circuit dans le secteur du Cabaliros

(à suivre)

Publié le 14/05/2013 @ 21:50  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion/Poey de Lescar 2013 - par Semeac Evasion

Séméac-Poey-Evasion-de-Lescar

Dimanche matin 21 avril, les vététistes de Séméac Evasion, au départ de leur promenade dominicale, rencontrèrent  des vététistes  qui souhaitaient se rendre au vide grenier organisé au Centre culturel  Léo Lagrange, pour y brader leurs montures. Face à ce funeste destin, et avec à- propos,  nous avons proposé à ces braves gens de nous accompagner dans l’air frais de la campagne.

La proposition acceptée, nous voici au bois de La Barthe puis sur les chemins qui mènent à Montgaillard. Devant nous se dresse le Pic du midi, enneigé, baignant  dans l’azur d’un ciel sans nuage.

L’allure modérée autorise la prise de photos (mises en ligne sur le site de Séméac Evasion),  la parlotte, les blagues, bref tout ce que recherchent les vététistes qui  participent à nos sorties.

La traversée de Montgaillard , sous un concert de volée de cloches (des vraies) annonce la montée aux Puyolles. Les socquettes sont légères et après la montée au carrefour de l’arbre voici une descente rapide, mais sans danger, puis à nouveau une belle côte dans les sapins. Un arrêt sommital nous permet de goûter au point de vue sur la plaine de Tarbes.

C’est ce moment qu’a choisi le Malin Puyollesque  dissimulé au carrefour de l’arbre. Alors que le peloton compact attaquait, en direction de Visker une succession de descentes et de montées sur tous terrains (boueux et caillouteux) voici que Michel (le lascar) suivi d’une galinette limacaise entendit les cloches l’appeler « reviens nous voir beau pédaleur ».

Puis une chaîne lâcha, je compris alors la motivation de certains d’aller  au vide grenier .…. Après cette désorganisation passagère, le peloton se reforma et rentra à Séméac en trois coups de pédale. Yvette avait préparé l’apéritif, Philippe (le responsable des cyclos)   et  Françoise, vététiste  et  ministre des sports,  se joignèrent  à nous.

Puis quelques grillades, fromage et au dessert des projets.

Merci aux participants (es) et tout particulièrement aux sympathiques et dynamiques vététistes de Poey de Lescar.

mm

 

Publié le 26/04/2013 @ 19:57  Prévisualiser  Imprimer l'article

Pays Basque 2012 - par Semeac Evasion

Séméac Evasion au Pays basque

A l’invitation de Baptiste et de Danièle, était organisée, en août 2012, une fin de semaine « en immersion » au Pays Basque. A l’écart de la côte atlantique et de son agitation touristique , au pied du Col d’Osquich, nos hôtes nous ont ouvert leur maison «  caricarté berria »

Le programme était simple : profiter de l’environnement favorable de ce coin de pays de Soule.

Les cyclistes, le samedi et le dimanche matin, ont parcouru quelques dizaines de kilomètres sur les routes exigeantes mais ravissantes, du côté de Mauléon.

Les pilotaris se sont affrontés le samedi après-midi, palas en mains, en deux manches disputées et les marcheuses ont gravi avec allégresse, le dimanche matin, la montée de l’ermitage de St Antoine.

Entre chaque sortie, la dégustation de produits locaux et régionaux contribuaient à la récupération.

Samedi soir, au village, nous avons assisté à deux rencontres de pelote à mains nues. Ici, pas de paillettes : frappes lourdes et répétées et entre les points, les joueurs comme les spectateurs échangent dans la langue du pays.

Temps splendide et accueil chaleureux : tout était réuni pour la réussite de ce trop bref séjour.

Il faut ajouter que la tradition attribue au basque de nombreuses qualités : travailleur, bondissant, chanteur, plein de forces, accueillant. Baptiste réunit toutes ces qualités. Mais il en possède une autre : le « fair play ». En effet, il a eu l’élégance de laisser une demi-roue d’avance au Landais et au Béarnais aux passages des sommets de côtes et de Cols . Et plus fort encore, il a offert la victoire à ces mêmes Béarnais et Landais sur la kantsa du fronton !

Vous l’avez compris, à Pagolle, c’était TOP !!!

Merci à Danièle et Baptiste.


Un bigourdan

Publié le 17/01/2013 @ 19:27  Prévisualiser  Imprimer l'article

Chorale de SE - par Semeac Evasion

Chanson interprétée par la « Chorale » improvisée de Séméac Evasion

 

Air: "La Montagne" de  Jean Ferrat

 

**********


 

 

1

Rendez-vous devant la mairie

Le matin ou l'après midi,

Ils roulent sur leur bicyclette.

Voulant imiter les vedettes

Tous les cyclos sont enfin prêts

Les bosses, les cols n'ont plus d'secret.

Indispensable l'arrêt prostate

Parfois ils jouent les acrobates

Souvent certains sont déjà cuits

Quand il leur manque des biscuits

Il faut que le faible s'écarte

Avant le sprint à la pancarte.

 

***

 Refrain

Pourtant que la rando est belle

Nous avons pris la décision

De pédaler, c'est naturel

Avec Séméac Evasion

 

2

Les Vététistes, les marcheurs

L'après midi ou de bonne heure

Arpentent les sentiers aussi

Certains avec acrobaties

Par tout temps ou quand il fait beau

En file indienne ou en troupeau.

Les uns parlent de rien, parlent de tout

D'autres transpirent, dans la boue

Les machines il faut décrotter

Tandis que d'autres prennent le thé

Chacun y mettant tout son cœur

Chacun y trouve son bonheur.

 

***

 

Refrain

Pourtant, que la campagne est belle

Nous avons pris la décision

De rouler, de marcher près d'elle

Avec Séméac Évasion.

 

 

 

 

 

3

Qu'ils viennent d'ailleurs ou bien d'ici

Sur le coup de 7 heures et d'mi

Devant le club ils se rejoignent

Tous les amis de la montagne,

S'en vont découvrir la chaîne

Et les vallées pyrénéennes.

Vers la cabane qui recule

Parmi marmottes et campanules

Ils partagent un repas frugal

Quand un isard soudain détale

De l'Aneto au Vignemale

A leurs yeux les pics se dévoilent.

 

***

Refrain

C'est vrai, que la montagne est belle

On part avec nos provisions

Afin de se rapprocher d'elle

Avec  Séméac Évasion.

 

Refrain

Ce club aux grandes ambitions

Qui fête aujourd'hui ses 20 ans

On  peut le dire maintenant

Vive  Séméac Evasion!

 

MCA Juillet 2012

 

 

 

 

Publié le 19/09/2012 @ 22:18  Prévisualiser  Imprimer l'article

Compte rendu XX anniversaire SE - par Semeac Evasion

Séméac Evasion fête avec succès son XX° anniversaire

Le samedi 7 juillet 2012, 150 participants réunis au Centre Léo Lagrange ont  célébré dans une ambiance conviviale et festive le XX° anniversaire de la création du club de Séméac Evasion.

En ouverture, dès le matin, les adhérents de l’association ont pratiqué leurs activités préférées. Les cyclistes et vététistes ont parcouru routes et chemins aux alentours de Tarbes. Les marcheurs, guidés par Charly Vert, ont découvert quelques curiosités que recèlent les bois du coteau Est de Séméac. Tout au long des sentiers il sut captiver son auditoire par des commentaires inépuisables nourris d’anecdotes que lui seul connaît.

A la pause méridienne une collation fut offerte aux participants réunis au siège du Club.

A partir de 16 H, adhérents, anciens adhérents et invités se retrouvaient au Centre Léo Lagrange. Deux expositions, qui  furent très appréciées, étaient proposées aux visiteurs : des vélos  anciens de collection et des photos qui illustraient la vie du Club depuis sa création à nos jours. En continu était présenté  un film sur les activités de Séméac Evasion  réalisé par l’Association « Caméra Vidéo Club de Séméac ».

Le président Michel Mombet prononça quelques mots de bienvenue à tous les participants à cette journée anniversaire. Ensuite, Charly Vert, premier Président de l’Association en 1992, rappela avec humour et un brin de nostalgie la création de Séméac Evasion ; avec émotion, il évoqua la mémoire de trois regrettés adhérents.  Puis, Pierre Mombet lut un texte écrit par la plume poétique de  Gérard Huberdeau sur les valeurs de l’esprit associatif.

En quelques mots, Mme le Maire Geneviève Isson, rappela son attachement aux associations de Séméac et exprima sa satisfaction de posséder dans sa ville une association de loisirs dynamique et pérenne telle que Séméac Evasion.

Après la remise de médailles commémoratives, les festivités pouvaient commencer et la fête se prolongea tard dans la nuit.

Les organisateurs de cette très agréable journée, remercient chaleureusement tous les participants et plus particulièrement Alain et Yvette Gallet pour leur démonstration remarquable de danses de salon,  la troupe de danse « Al Guadalquivir » pour sa prestation pleine d’alégria, les chanteurs du groupe « Semiac en Bigorra » pour leur maîtrise vocale, la banda des Bambolayres de Séméac qui ont enflammé la soirée, Marc Lebreton pour l’exposition  exceptionnelle de vélos anciens et Hervé Warin du Caméra Vidéo Club de Séméac pour la réalisation des vidéos.  

Merci également à  Mme le Maire de Séméac et à son adjointe chargée des sports ainsi qu’aux services techniques de la Ville pour leur soutien.    

Publié le 12/09/2012 @ 11:17  Prévisualiser  Imprimer l'article

calanques de marseille a cassis 2012 - par Huberdeau

               CALANQUES.

 

 

Un jour, la Terre en eut assez de fleureter.

Elle s’arrêta tout net devant ces flots bleutés.

La Mer qui régnait là l’étreignit de ses eaux,

De ses vagues, mordit ses flancs, lécha sa peau.

Elle mordit si fort que des rides profondes

Marquèrent à jamais son sein de vagabonde.

Elle creusa ses reins de criques par milliers,

Lui offrit des îles en guise de collier.

Elle baigna ses chairs, viola son corps de pierre,

Puis couvrit son ventre d’un habit de lumière.

Devant tant d’agréments, la divine nature,

La poudra de grands pins qui firent sa parure,

Et qu’EOLE, jaloux, s’empressa d’agiter,

Ombrageux qu’il était de sa grande beauté.

Puis, jugeant que son vent ne fut bonne manière,

Zéphyr il se fit et, d’une brise légère,

Pour quérir son pardon, en dot lui apporta

Une gerbe d’oiseaux que la belle adopta.

Séduisante elle fut, et mendia pour son teint,

Une moire vieil or qui, du soleil, lui vint.

D’être ainsi adulée la rendit amoureuse

De ces flots tout puissants comblant son âme heureuse.

C’était le grand miroir où elle s’admirait,

Les doux bras vigoureux qui toujours l’enserraient.

Elle adora ces lieux où la douceur ne manque,

Y déposa son ancre, on l’appela CALANQUES.

Un vieux marin un soir m’avait conté l’histoire.

Ne serait-elle vraie qu’il est bon de l’accroire.

Il est un rivage, de MARSEILLE à CASSIS,

Où sommeille toujours l’amante de jadis.

Si tes pas te mènent sur ces pentes altières,

Laisse-toi imprégner du charme de ces pierres.

Jouis des délices des gorges de PORT-MIOU,

Ou cueille les trésors de la baie de SORMIOU.

Toujours dans les grands pins, chants du vent entendras,

Dans le grand bleu du ciel, l’oiseau te guidera.

Si un peu de ton cœur s’accroche à ces splendeurs,

Ton exil loin d’elles ne sera que laideur.

Dans le lointain pays où tu séjourneras,

L’an où tu les quittas toujours tu maudiras.

Un vieux marin, un jour, m’avait conté l’histoire.

Ne serait-elle vraie que je voudrais y croire.

Elle m’a dit qu’il est bon de parcourir le monde,

Mais qu’il nous faut aussi bâtir vie plus profonde.

Tout comme CALANQUES, construisons pour toujours,

Notre havre de vie et gardons-y l’amour.

 

                                                                            H G   octobre 1996..

 

 

Publié le 11/09/2012 @ 20:29  Prévisualiser  Imprimer l'article

calanques de marseille a cassis 2012 - par Mandard

Les Calanques de Marseille à Cassis

 

30 mai au 3juin 2012

 

3 jours de rando avec 3 types de paysage au final

 

Tout d'abord, rendez vous (recommandations express).....à 7h30 précises devant le siège du club, à Séméac.....Jean Pierre, qu'est ce tu fais ?......j'ai la batterie du mini-bus qui me lâche....on finira par partir à 9 heures!...à Toulouse récupération d'une randonneuse....entrée dans Marseille délicate pour une voiture.....

 

Bref, en fin d'après midi il nous a paru nécessaire de monter faire une visite à Notre Dame de la Garde pour lui demander de veiller sur nous le restant du séjour, et profiter pour l'occasion de l'exceptionnelle vue que l'on a sur Marseille.

 

Le lendemain matin les 20 randonneurs sont à pied d'oeuvre pour « attaquer » le premier tronçon de Mont Rose au col des Baumettes que je qualifierai de « calanques basses » ; nous avons une première connaissance de ce paysage de calcaire blanc sur lequel s'accroche une végétation faite de rampants et de buissons parsemés de belles fleurs ainsi que des premières calanques facilement accessibles par la civilisation. À midi casse croûte au bord de la mer.

(jour 1 un peu laborieux pour deux d'entre nous qui perdent les pneus des chaussures.....ah ! Notre Dame de la Garde veille sur nous.....

 

Le jour 2, qui nous conduit du col des Baumettes au col de Sugiton, constituera (selon mon goût) la partie la plus pittoresque de toute la rando ; plus vallonnée que la veille elle nous permettra notamment de rencontrer la magnifique Calanque de Sormiou et son eau d'un bleu profond qui donne et qui a donné à tous l'envie de se baigner... (il est à noter que nous avons eu très beau temps tout au long du séjour)

 

Le 3ième et dernier jour nous avons affronté ce que je j'appellerai les« calanques hautes » qui comportent notamment des sites d'escalade. Ce fût manifestement la journée la plus éprouvante du point de vue physique (longueur du trajet, relief en « tôle ondulée », chaleur). Après un bain de fraîcheur à la Calanque d'en Vau, sur-fréquentée samedi oblige, la récompense à nos efforts est concrétisée par l'arrivée sur les hauteurs de Cassis via les Calanques de Port Pin et surtout Port Miou....magnifique...

 

Au final si la course pédestre Marseille-Cassis est donnée pour un semi-marathon, pour ce qui nous concerne nous avons bien dû faire une quarantaine de km et avaler entre 1500 et 2000m de dénivelé....sur 3 jours...

Cela étant la petite promenade en bateau voulue par certains dimanche matin était la bienvenue pour récupérer.

 

Au préalable, un repas convivial et totalement partagé nous avait tous réunis samedi soir dans un restaurant de la plage de Bonneveine à proximité d'une Grande Roue qui tournait inlassablement mais sûrement.

 

Qu'il en soit ainsi pour le club de Séméac Evasion.....

 

et puis grand merci « au chef » Jean Pierre, au guide Michel .    Juin 2012   G.M           

Publié le 11/09/2012 @ 20:17  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT en novembre - par MM

 12 vététistes  étaient présents par un matin frais et brumeux, illuminé par 4 galinettes tout au long de cette ballade.biggrin
Publié le 27/11/2011 @ 16:00  Prévisualiser  Imprimer l'article

Le vieux montagnardle vieux montagnard - par Huberdeau

 

Le vieux montagnard

 
 
Montagne mon amie, il me faudra bientôt
Oublier tes prairies, tes lacs et tes coteaux,
Gommer le souvenir de tes robes d’automne,
Ou la vierge tenue que les hivers te donnent,
Ne plus me réjouir des merveilleux spectacles
Que je recevais comme un éternel miracle.
Il faudra bien qu’un jour je quitte mes chaussures
Après un dernier raid, une ultime aventure.
Déjà plus loin, plus haut me semblent tes sommets,
Plus rudes, plus aigues les cimes que j’aimais.
Mon pas se fait plus lent, mon bagage plus lourd,
Les sentes plus ardues, les temps prévus trop courts.
Il s’use et s’efface mon désir de conquête
A la rosée du matin, je préfère la couette.
Dans l’urne des chagrins, dorment quelques regrets
Rêves impossibles car vient le couperet.
Qu’importe les soupirs, il me reste un brin d’audace,
Un besoin de marcher et un désir tenace.
Montagne mon amie, toujours je reviendrai
Chercher vers tes forêts, tes prairies, tes sommets,
Dans l’immense décor de ton divin palais,
Des instants de bonheur, de quiétude et de paix.
Vous là-haut, mes amis, compagnons randonneurs,
Ne me laissez pas seul, pardonnez ma lenteur.
Jadis je guidais vos pas, vous menais loin et haut,
J’aimais votre enthousiasme et vos airs de héros.
Je ne suis à présent qu’un bras de sauvetage,
La main qui rassure lors d’un mauvais passage.
Ainsi que ces vieux boucs chassés de leurs troupeaux,
Délaissant les sommets, découvrant les coteaux,
Oubliant tous les maux d’une vieillesse ennemie,
Toujours j’irai vers toi, montagne mon amie.
 
 
 
G H mai 2011
 
 
Publié le 30/08/2011 @ 18:08  Prévisualiser  Imprimer l'article

Capcir raquettes du 19au21 mars 2011 - par G M

Sortie club montagne dans le CAPCIR du 19 au 21 mars.
 
 
 
Nous étions finalement 9 à partir dans la grisaille le samedi matin à 7 heures direction La Llagonne via le col de Puymorens (désistement malheureux de dernière minute de Fabrice pour raison de santé).
 
Halte au col de Puymorens pour une balade projetée ; las, le brouillard et la pluie nous en dissuadent ; Michel, plein de ressources, nous improvise quelque chose au dessus de Font Romeu en limite avec la station de ski ; premier contact avec la neige et la forêt.
Le soir prise de possession du gîte, tournoi des 6 nations à la télé, repas précédé..de l'apéritif bien sûr, feu de cheminée.....
 
Le lendemain dimanche très belle rando, départ raquettes aux pieds depuis le pied de la station de ski des Angles, direction le lac d'Aude dans un cheminement agréable sur larges sentiers avec un relief montant par escalier ; bonne neige en abondance, vastes espaces en plateaux, ciel d'un bleu azur immaculé, crème solaire obligatoire. Pour certains une option pour le Mont Llaret qui a donné accès à un 360° très intéressant en particulier sur la chaîne française (le Carlit notamment) et espagnole.
Rentrée au bercail par le chemin des écoliers via le lac de Matemale.
Le soir repas à Montlouis dans un restaurant situé au sein des remparts.
 
Dans la nuit nous avons pu apprécier la bonne organisation du téléphone de J.P. ; on le pardonne...n'est ce pas Jacques ?
 
Lundi matin remise des clefs puis départ pour une magnifique randonnée qui nous a conduit au lac des Bouillouses par une montée à travers forêt via les lacs gelés de l'Etang noir et de l'Etang long notamment ; temps à l'identique de la veille, crème solaire fortement conseillée.
L’après midi détour par Llo pour le bain de ces dames qui avaient grandement besoin de récupérer dans la douceur après les efforts successifs accomplis....
 
 
 
 
Au bilan excellent séjour sous la conduite partagée de Jean Pierre (organisation, intendance) et de Michel (balades, tourisme) auxquels il convient pour le moins d'adresser nos remerciements.
 
N.B. : à noter par ailleurs que les chantiers visités pourraient faire le bonheur des vététistes.
 
 
GM
 
Publié le 19/04/2011 @ 10:08  Prévisualiser  Imprimer l'article
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 21 22 23 24 25 ] SuivantFin
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club

Derniers billets
Archives
09-2018 Octobre 2018 11-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

^ Haut ^