sémeac évasion vtt
Se connecter
INFOS

Téléchargez votre bulletin d'adhésion 2018 en cliquant ici

 

Du lundi 28 au mercredi 30 Mai : trois jours dans le Haut-Hérault pour les marcheurs

météo
Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

VTT Evasion dimanche 1 octobre - par Evasion Vtt

Dimanche 1° octobre

 

Coups de pompes et petites leçons

En l'absence du coach habituel et du remplaçant, le groupe de 7 est confié à Michel D. Sans hésiter nous le suivons à vive allure, direction VISKER. Une crevaison du coach nous stoppe net. Tout le monde s'afère à la réparation, et sort son matériel, même rouillé. Mario propose une pompe qu'il faut visser et tourner... pas très efficace, c'est finalement le matériel dernier cri d'Eric T qui aura raison de la réparation. Sans broncher chacun enfourche sa monture et s'élance à l'assaut de la première montée. Le coach, sans un mot, saisit l'occasion de donner une petite leçon d'expérience en atteignant le sommet comme un jeune homme. Maintenant que l'église a été replacée au centre du village, nous continuons notre sortie, et le coach propose à Eric T de se lancer le premier dans la descente, technique dans laquelle il excelle également. Nous croisons avec plaisir la section vélo encadrée par le Président du club. Nous prenons le temps d'échanger quelques mots. Notre coach prend sa mission très à coeur, et nous annonce la dernière bougne. C'est  donc par une succession de montées que nous nous dirigeons vers TARBES. C'est sans compter sans un nouvel arrêt : Jo a perdu sa pompe. Il a l'air contrarié et décide de faire demi-tour. Sans succès, il rentre bredouille. La campagne était peuplée aujourd'hui. On a rencontré des marcheurs, des joggeurs et des chasseurs armés jusqu'aux dents, Gene est tentée de rester avec eux, mais finalement elle rentre avec les VTT, d'autant plus qu'elle doit remplacer la pompe à Jo...

Le chroniqueur remplaçant.

 

Publié le 01/10/2017 @ 20:15  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 17 septembre - par Evasion Vtt

dimanche 17 septembre

 

 

Images subliminales

Le billet du jour s’adresse aux 9 fidèles présents au départ de ce matin mais aussi à celles et ceux qui pour des fortunes diverses n’ont pu se mettre en selle.

Revivez le film de cette sortie, parcourue à allure pépère,  qui s’oriente une fois encore vers le sud par le bois de la barthe en direction de Barbazan et la côte de Salles. A partir de Barbazan-dessus la route des crêtes nous conduit au Cap de la serre. Avant de plonger vers les poubelles nous avons eu largement le temps d’apprécier les premières neiges sur le Pic, les nuages menaçants à l’ouest, pourtant sans danger. La remontée vers les baignoires nous permet de dominer les vallonnements  d’Orignac. Enfin, nous arrivons aux abords du golf où nous prenons le temps de peutter un coup.

Le retour habituel par la voie ferrée sera abandonné au profit de la traversée d’Antist prolongée par les chemins qui mènent sur les hauteurs de Allier. Fin de circuit par la traversée de La Barthe par l’allée du Loup

En guère plus de 3H nous avons ainsi parcouru 45 kms avec un  D+ proche de 600 mètres, soit la dose hebdomadaire habituelle.

Mais, assoupis au creux de votre canapé ralentissez autant que possible le visionnage de ce film. Et, oh surprise, vous allez découvrir les images de quelques vététistes hors de leurs montures à quatre pattes dans les fourrés. Et fièrement en ressortir leurs champignons à la main. De beaux petits cèpes !

Puis, vous ne rêvez pas, voici que la pin-up de la troupe se hisse en haut d’une côte arrimée à un 4X4 piloté par charmant gersois. Et le chien, une fois n’est pas coutume, n’a pas semblé troubler l’amazone.

Enfin, la traversée de Séméac a boosté notre odorat car le cèpe cuisiné inondait la rue du XI novembre.

Après le film, chercheurs de champignons, il est temps d’entrer dans le bois.

mm

Publié le 18/09/2017 @ 13:20  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 10 septembre - par Evasion Vtt

Dimanche 10 septembre

L’Angliru d’Adé

 

Petite fraîcheur passagère ce matin au RDV des vététistes. Cinq bonhommes à vélos et une madame en carriole.

La légèreté du propos dissimule mal le pénible moment que traverse un de nos fidèles compagnons, par ailleurs habituelle plume qui distille de savoureux billets.

Nous lui souhaitons de retrouver la santé au plus vite. Pour l’instant il n’est pas en état de jouer des castagnettes et c’est en mode diésel que, par le bois de la Barthe, nous nous dirigeons vers le haut d’Hibarette.

Nos VTT sont branchés en pilote automatique jusqu’à Adé quand une panne informatique nous impose l’improvisation. Encore imprégnés des images d’Alberto nous ne pouvons résister à l’envie de se payer la montée de « l’Angliru d’Adé ». La descente par les résineux, parmi lesquels les chênes de la Buse peinent à survivre, sera prudente.

Retour habituel par le gué de Lanne et le toboggan de Bellevue.

L’oxygénation des méninges est à son maximun ce dont profite un fin observateur de l’évolution des mœurs de la nouvelle génération. En effet nous avons croisé quelques belles sportives pédestres qui en d’autres temps seraient restées arrimées aux labeurs du foyer. Mais ce matin on n’a pas vu(ou presque) un bonhomme…car désormais au foyer l’homme assure !

Au final, cette sortie décrassage est à classer niveau 3 au grand plaisir des présents dont le nouveau vendéen qui en une semaine n’a pas eu le temps de prendre de la brioche.

mm

Publié le 14/09/2017 @ 21:43  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 3 septembre - par Evasion Vtt

Dimanche 3 Septembre



Petit tour sur les Puyolles,

​A l’annonce d'une sortie en ... (plaine)... le groupe s'est regonflé à huit participants.

Nous voilà partis traditionnellement par le bois de Labarthe, la traversée d'Allier, en gardant le cap au Sud nous restons sur les crêtes de la Serre jusqu'au dessus de Bernac-Dessus. Le long des maïs nous atteignons Vielle-Adour et c'est à partir de la biscuiterie Védère que nous visons l'imposant clocher de Montgaillard, il nous faudra le contourner par la gauche et prendre un discret chemin sur la droite nommé chemin des Cassoulets, en parallèle de la route départementale qu'il domine, il nous mènera au sommet de la côte de Loucrup.

Après ce bel effort on ne sait toujours pas éviter le détour par les sapinières avant de prendre un moment de répit au " carrefour de l'arbre " qui marque pour nous le sommet des Puyolles.

Belle vue à 180° sans nuage et sans chasseur. Désormais le retour se fera en une longue déclivité à allure modérée afin que ceux qui reprenaient ne soit pas découragés mais plutôt ravis comme les autres par ce retour sur des chemins familiers.

                                                SM

Publié le 06/09/2017 @ 22:15  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 27 août - par Evasion Vtt

Dimanche 27 août

                      Vin blanc et fontaine claire
 
​Lorsque le départ d'une sortie en VTT démarre en montagne on s'attend à grimper dès les premiers mètres, mais aujourd'hui à Couraduque les 6 randonneurs présents profitent d'une longue descente de 4,5 km quelque peu arrosée par une averse avant d'attaquer le col de Liar. Col de Liar : 1 abreuvoir et 15 vaches et surtout une belle vue sur la vallée d'Arrens. Nous reprenons la descente que nous prolongeons par la route du col de Spandelles jusqu’aux 3 sapins ; de-là nous remontons le cours du Bergons parsemé de granges rénovées aux accès privés et masqués par la végétation. Nous n'avons encore rien bu si ce n'est de l'eau et il faut se frotter les yeux lorsqu'un panneau nous indique l'emplacement d'un aérodrome au milieu des arbres...

Ce qui est sûr c'est qu'à notre droite on peut joindre le col d'Andorre à l’extrémité ouest du massif du Pibeste, mais ce n'est pas le but de la sortie et nous filons tout droit à la recherche d'un accès sur le refuge du Hougarou. Après mainte dénivelée positive et un demi-tour rageant au lieu-dit « Fontaine claire » nous parvenons à nos fins et c'est par une ascension nerveuse que le groupe rejoindra Couraduque.

A la hâte, nous gravissons un ou deux talus pour nous installer autour d'une table rustique. Surgissent des glacières, bières, vin blanc, foie gras, pains à l'ancienne, tourtes et autres madeleines, hélas quelques gouttes froides sur nos cuirs encore brûlants nous obligent à écourter ce sublime moment.
                                                     SM  

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 28/08/2017 @ 23:33  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 20 août - par Evasion Vtt

Dimanche 20 août

 

                                                      La foire aux traditions

Sur le parking de Génos, le club semble avoir repris de la vigueur puisque nous sommes 7 à prendre le départ. Autour du lac, beaucoup d'agitation pour la traditionnelle foire aux traditions, un événement qui tend à démontrer le meilleur d'une montagne animée. En ce qui nous concerne nous avons bien l’intention de l'animer à notre façon. Le soleil est bien présent lorsque nous suivons les berges de la Neste du Louron par un agréable sentier qui nous guidera jusqu’aux abords du lac d'Avajan ceinturé par une horde de pêcheurs. Nous traversons la route principale pour attaquer la longue montée d'une piste forestière qui, sauf erreur doit nous mener aux alentours du col du pla de la Seube. Beau paysage sur la vallée que nous rejoindrons par une descente sportive analysée comme spongieuse par une spécialiste ou merdique pour la majorité. C'est en remontant cette fois le cours de la Neste que nous atteindrons Estarvielle, Armenteule et Loudenvielle où la foire bat son plein, le son déchirant d'une ancestrale machine à vapeur nous fait sursauter en passant devant les animations. De la vapeur on allait en cracher pas mal nous aussi puisque l'un des guides propose la tour du moulor : un bel ouvrage parfaitement restauré mais évidemment placé sur une hauteur à l’accès imprenable. Au village il y a un concours de levé d'enclume, peut être moins éreintant que ce kilomètre d'escalade. Après récupération à l'ombre de la tour, le même guide propose de monter jusqu'à Germ Louron, sous les sifflets de la machine à vapeur nous acceptons mais il n’aura plus droit à la parole désormais. Alors que nous profitons des bienfaits de la descente la machine infernale installée près du lac émet cette fois un sifflement bien plus joyeux, c'est l'appel à l'apéro, que le fameux guide nous propose de prendre chez lui entouré de sa famille en villégiature dans la région.
Une journée qui dévoile tous les charmes de la montagne entre effort et réconfort.


                                                                    SM

Publié le 21/08/2017 @ 20:28  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 13 août - par Evasion Vtt

Dimanche 13 août

 

 

Rien à Sireix du Cabaliros,

Les épreuves se durcissant, le nombre de candidats s'amenuise de dimanche en dimanche. Il y en avait quand même 4 sur le parking à l'entrée du village d'Arcizans-Avant.

Nous commençons par une côte qui en prise constante nous fera franchir 1000 m de dénivelé sur 16 km en passant par Sireix et le chemin de la Curadere traversant le massif boisé du même nom.

Au sortir du bois on s'accorde une halte qui nous permettra d'admirer un panorama imprenable : sur notre droite le col de Couraduque, en face le pic de Bazès, à nos pieds Estaing et son petit col des Bordères qui nous permet de passer sur Arrens. Au-dessus le col du Soulor surveillé par le Grand Gabizos et ses falaises verticales, plus loin à gauche avec son écharpe de neiges éternelles le Balaïtous, bien plus près de nous sur la gauche le Moun Né et enfin le pic du Cabaliros, une belle récompense qui nous permet de fournir les derniers efforts pour arriver au sommet. Une traversée par une prairie à vaches nous oblige à faire quelques pas à coté du vélo parmi les rhododendrons.

La descente est maintenant engagée mais nous ne pouvons résister à un arrêt, cette fois au-dessus de la vallée des gaves, en des reflets scintillants nous sont offerts : Argelès, le Hautacam et le pic du midi. Mais il faut bien redescendre et cela s'avérera plutôt ardu sur une piste large mais fortement ravinée encombrée de galets ne demandant qu'à fuir sous nos roues.

Encore une belle sortie cette fois par un temps clément, d'autres sont prévues car il nous reste encore de l'énergie si bien entretenue par une saison sérieuse.

                                                             SM   
 

Publié le 14/08/2017 @ 19:27  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 6 août - par Evasion Vtt

Dimanche 6 août

 

Le Ravin de Marc

 

De notre station météo mobile de Payolle un message laconique est envoyé: "Brouillard épais,pluie continuelle" après lecture le boss décide: "si c'est comme cela, on y va" et c'est comme cela que les cinq habituels se retrouvent à galérer sur les chemins de l'Espiadet et du Houillassat.

Il faut reconnaître que pour grimper les conditions sont excellentes: refroidissement naturel, humidification permanente, pas l'ombre d'un taon. Nous arrivons au col de Beyrède, une trouée dans le brouillard nous permet de filer par un chemin de découverte qui devrait nous permettre de sortir sur le versant Est du col d'Aspin, malheureusement nous sommes stoppés au niveau du ravin de Marc, le passage,jadis fréquenté par les vététistes d’Evasion a entièrement disparu sous les effets de l’érosion, prudemment nous faisons demi-tour et nous atteindrons finalement le col par son versant Ouest.

Là-haut quelques cyclistes aussi tremblotants que leurs lampes s’apprêtent à redescendre. C'est par le chemin de la cabane que nous rejoindrons le plateau de Payolle après 30 km et quelques 800 m de dénivelé.

Désormais le soleil est invité devant la billeterie et nul ne regrette d'avoir osé.

                                                  SM

Publié le 08/08/2017 @ 16:24  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 30 juillet - par EvasionVtt

Dimanche 30 juillet

Par-delà les murs,

Le rendez-vous était fixé aux abords du pont du Tilhos à Argeles-Gazost. Comme les cinq doigts de la main nous attaquons, dès le centre ville passé, par un véritable mur qui ne saurait effrayer des séméacais, d'autant plus d'évasion. Le chemin surplombe le parc animalier et rejoint le Balandreau pour grimper jusqu'à Gez-Argeles. Après ce magnifique tracé nous empruntons la route forestière du col de Spandelles, la montée est sérieuse, nous rencontrons un épais peloton des cyclos de Bizanos échelonnés sur la pente, leur but est de basculer sur l'autre versant pour rejoindre leur patrie béarnaise. Après les trois sapins il nous faudra poursuivre sur un bon kilomètre avant de tourner à gauche et de nous enfoncer dans une forêt de résineux, enfin une descente réparatrice, nous longeons la ferme équestre de Bernicaze avant d'attaquer une plongée risquée sur Arras. Notre idée est de passer sur la rive droite du gave d'Azun, chose facile puisque c'est en descente, mais dès le pont franchi, nous sommes encore au pied du mur et c'est en grande partie à pied que nous le passerons. En vue d'Arcizans-avant se dessine au loin les murailles ternes du château du prince noir construit pour asservir la vallée au joug des Anglais. Nous faisons le tour du réservoir d'Arcizans- avant en mode découverte par un chemin qui ne demande qu'à disparaître à chaque virage, nous arrivons rapidement devant les portes de la piscine du Tilhos et notre point de départ.

Aujourd'hui, comme un symbole, nous sommes passés par-delà les murs qui ne sont là que pour séparer ou isoler les êtres pour mieux les asservir et il ne faut pas se mentir, même démoli un mur maléfique laisse toujours une ombre.

                                                 SM

Publié le 02/08/2017 @ 18:50  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion - par Evasion VTT

Dimanche 23 juillet

Brouillard et désolation,

Quatre silhouettes fantomatiques se regroupent dans un épais brouillard au col de Couraduque. En empruntant les pistes de ski filant vers le Soulor nous nous réchauffons assez vite. La cabane jaune sera le seul rayon de soleil de la journée‌, nous distinguons à peine le col de Bazès et ce sont les bruits des moteurs de voitures qui nous indiqueront l'approche du col du Soulor côté Ferrière. Là- haut quelques cyclistes transis hésitent à redescendre, pour notre part, sans perdre de temps en direction d'Arrens nous dévalons sur 300 m avant de prendre à gauche vers les sapinières et les crêtes de la Serre. La piste d'habitude si belle avec son gazon ras si agréable à emprunter à pied ou en vélo est transformée en champs de patates par des exploitants forestiers peu scrupuleux de l'environnement, des amas de branches fracassées bordent le chemin quasiment impraticable sur 1 km, les arbres rescapés sont balafrés par le métal aveugle des machines. Non, il ne faut pas se "trumper" c'est bien l'homme qui détruit sa propre planète. Pour la deuxième fois nous repassons devant la cabane de Cantau et toujours dans la ouate épaisse nous devinons à notre gauche la silhouette du pic de Bazès et enfin la descente prudente nous ramènera à notre point de départ. La balade appréciée de tous se sera bien passée grâce à notre leader qui passe ses hivers à user ses planches sur les moindres sentiers du plateau les yeux fermés.

                                                SM

Publié le 25/07/2017 @ 15:58  Prévisualiser  Imprimer l'article
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club

Derniers billets
- 21/05/2018 @ 16:03
VTT Evasion dimanche 20 mai ...
- 14/05/2018 @ 18:11
VTT Evasion dimanche 13 mai ...
- 08/05/2018 @ 16:46
Marche et VTT Leon 2018 ...
- 23/04/2018 @ 17:04
VTT Evasion dimanche 22 avril ...
Archives
04-2018 Mai 2018 06-2018
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

^ Haut ^