semeac évasion marche
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - VTT

VTT

le Casque et la Plume (suite 22) mai 2015  -  par Evasion VTT

Dimanche 31 Mai

Beth ceu de Pau

En ce jour de fête des mères, nous partons pour Poey de Lescar où une randonnée cyclo-vtt est organisée en l'honneur d'un membre de ce club trop tôt disparu. Les cinq représentants de Séméac Evasion sont très bien accueillis par un café offert dès l'inscription."Coach" le responsable local du vtt nous rassure en donnant bonne impression dans son tablier de cuisinier.

C'est le départ sous un soleil radieux, deux circuits sont proposés, environ 150 cyclistes se faufilent dans la campagne environnante pour notre part nous optons pour 600 mètres de dénivelé répartis sur 35 km. On profite bien du paysage et des descentes. Le retour face aux Pyrénées nous permet d'admirer de temps en temps les pointes majestueuses du pic du midi d'Ossau jouant avec les brumes d'altitude. Au moment de l'apéro offert par la municipalité, un sixième adhérant de notre club se présente de retour du col de Marie Blanque, c'est Rémi le baroudeur solitaire très contant de sa sortie. La suite nous permettra de vérifier que les tenues de cuisinier n'étaient pas là uniquement pour le folklore.

                               SM

 

Dimanche 24 Mai

Leaders

Les six qui se présentent ce matin ont d'abord une pensée pour nos compagnons actuellement empêchés pour raison de santé où accident, une bise à Florence, Françoise, et Pierre. Sans coach officiel, je prends la tête du groupe en direction d'Aureilhan et d'Orleix, je dois avouer que la veille au soir, j’avais pris contact avec Pierre, notre leader historique, qui m'avait donné le conseil suivant, "après le cimetière d'Orleix, tu prends à droite en direction de Sabalos, en haut de la côte à gauche sur la crête du bois d'Artigalies, c'est «  très joli » … comme d'habitude nous avons suivi les bons conseils de Pierre mais que c'était gaillard !

Après la traversée de la route Tarbes-Rabastens, nous quittons momentanément  le chemin caillouteux qui file droit sur Sarniguet par la Téoulère, un petit sentier qui se faufile dans le bois. Les sentiers de l'Adour nous voient arriver à Aurensan où Michel P. bien inspiré, nous ramène à Orleix par des petits chemins, connus de lui seul. C'est à ce moment là que Michel D. prend les commandes pour ramener tout le monde au bercail après un périple avoisinant les quarante kilomètres où les leaders occasionnels et changeants ont bien rempli leur rôle (un petit bémol tout de même pour celui ou celle qui a failli nous faire entrer dans le cimetière d'Orleix en criant "suivez moi")

       SM

 

Dimanche 17 Mai

Le tournis,

Aujourd'hui, le parcours est improvisé : nous partons vers nos belles Pyrénées.

A partir d'Odos nous commençons à virevolter autour des villages puis des quartiers, nous faisons des tours, puis des demis tours

pour revenir enfin sur nos pas tout en enchaînant une circonvolution. Sans doute grisée l'une de nos adhérente d'ordinaire bien sage à l'arrière, nous invite à la suivre dans un contournement inutile vers Bastoura...

Une buse qui faisait elle aussi des ronds dans le ciel avec ses congénères se pose tout près de nous sur un fil et nous contemple

incrédule, elle ne pouvait savoir que ses mouvements en spirale étaient destinés à prendre assez d'élan pour nous propulser vers les sommets de Visker. Encouragés par cette réussite, nous attaquons les Puyolles et à partir du carrefour de l'arbre nous atteignons Montgaillard par le chemin des Cassoulets. Le long retour dans la plaine verra quatre de nos compagnons tracer un long trait droit et fulgurant jusqu’à Séméac, histoire de se remettre la tête à l'endroit .

 

                               SM

 

Dimanche 10 Mai

C'était moins une

La journée s'annonçait bien, la température idéale pour notre sport mais dès le premier kilomètre, l'une des participantes les plus assidues  est contrainte d'abandonner suite à une panne sérieuse de pédalier, sans doute les conséquences d'un hiver très boueux

à moins que le préposé à l'entretien n'ait été lui même défaillant...

C'est donc avec une coéquipière de moins que nous partons dessiner des colonnes de poussière dans des itinéraires bien connus.

Par hasard nous rencontrons les concurrents du trail de Sarrouilles, certains nous suivent aveuglément et perdent de précieuses minutes à retrouver leur chemin. Notre escapade nous emmène par les coteaux d'Aureilhan, Sarrouilles, Lansac et Barbazan,c'est là que par erreur nous nous trouvons devant " la muraille de chine "que l'on s'était bien promis de ne plus franchir, ni dans un sens , ni dans l'autre : nous l'avons franchie, dégoûtés pour toujours par ce passage. En résumé une bien belle sortie entachée seulement par le forfait de notre coéquipière.

 

                             SM

 

Dimanche 3 Mai

Sol y sombre

La température était douce, les participants décidés, nous nous dirigeons sans plus tarder vers Piétat, où Michel Mombet nous propose un chemin rarement utilisé qui coupe la route nationale et rejoint  la sortie de Mascaras coté Lespouey d'où l'on peut atteindre rapidement et sans effort la chapelle dite des amoureux dans les bas quartiers de Lespouey.

Maintenant il faut traverser la rivière Arret Darré par un gué, l'eau n'était pas froide, tout le monde sans exception à mis un pied dedans et par hasard le pied gauche, ce qui fera dire à un plaisantin "la gauche prend l'eau".

La première difficulté est là devant nous, une cote assassine qui ne laisse aucun répit et nous dépose essoufflés devant une scène à la Pagnol: il y a là devant l'école communale, le conseil municipal endimanché avec l'instituteur, sans doute envisagent-ils des travaux pour la rentrée de septembre nous apportons notre grain de sel au débat mais bien vite la récréation est terminée et après une folle descente c'est l’ascension vers les hauts plateaux.Jusque là nos vélos étaient restés intacts,chromes luisants dérailleurs chantants, il n'allait plus en être de même après la dégringolade vers le moulin de l'Arrét Darré par un boyau extrêmement humide. Chromes pâlissants et dérailleurs couinants, nous nous hissons crottés sur les dernières difficultés où la chaîne de Michel Dupuy rend l’âme, ce qui l'obligera à finir le parcours complètement déchaîné.

 

                                          SM  

Publié le 20/06/2015 @ 19:54  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club


Derniers billets
Archives
10-2018 Novembre 2018 12-2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

^ Haut ^