semeac evasion montagne
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - VTT

VTT

Le Casque et la Plume (suite 24) juillet 2015  -  par Evasion VTT

 

 

Samedi 25 Juillet

 

Entre maïs et Adour

 

Les sorties club étant en sommeil en Juillet il y a quand même des objectifs à la rentrée, c'est pour cela que 5 signataires du raid des 100 km de Arengosse dans les Landes prévu le 13 Septembre se sont retrouvés au départ pour une longue sortie préparatoire.

Direction la plaine, et dès les coteaux d'Orleix franchis, nous optons pour le grand plateau que nous garderons pratiquement durant toute la randonnée. Par des petits chemins bien agréables, nous longeons les villages de Castera-lou,lescurry et Lacassagne en empruntant la route goudronnée nous atteignons Rabastens et ses grandes plaines à maïs bordées par l'Estéous.

Nous pénétrons dans Maubourguet par ses portes Est et nous nous engageons pour rentrer, sur Les sentiers de l'Adour qui comme le nom ne l'indique pas prend un malin plaisir à s'éloigner des berges de notre rivière emblématique. Ce n'est qu'à partir de Bazilhac que ce satané sentier nous permettra de côtoyer les berges de l'Adour jusqu'à Tarbes où le GPS nous indique 79 km en 4h  7mn, une bonne préparation qui nous laisse penser que l'objectif est possible.

 

                               SM

 

 

Dimanche 19 Juillet

 

Les 3 cols

 

Ils faisaient triste mine, les cinq vététistes présents au départ par ce dimanche pluvieux, nous devions nous rendre en voiture sur le site de Payolle. Le programme du jour était annoncé coriace et ce temps humide guère encourageant n'était pas fait pour déclencher  l'euphorie. La décision prise de pousser jusqu’au lieu de départ s’avéra la bonne, puisque le soleil nous accompagna à partir de Bagnères.

Histoire de chauffer les muscles nous faisons une petite boucle sur le plateau de Payolle et attaquons le col de Beyrède par le Houillassat dont l'accès se trouve légèrement en contrebas du départ du Sarrat de Gaye. La montée est difficile et longue mais quel point de vue en débouchant sur le col !

Le choix est pris de rejoindre la route du col d'Aspin par le goudron, du moins ce qu'il en reste, les 2 km restant pour atteindre le sommet du passage mythique seront effectués à vive allure parmi les nombreux cyclistes présents.

La descente s'engage par le chemin de la cabane, nous virons brusquement à gauche pour attaquer une verticale ( à pied ) qui nous emmènera après la traversée d'un marécage au départ d'une terrible rampe qui nous verra déboucher aux cabanes de la Hosse. Le col de la Hourquette d'Ancizan est en vue, nous n'hésitons pas longtemps pour le gravir, de là nos regards s'orientent vers le pic de l'Arbizon, mais il ne faut pas exagérer, le sommet est dans le brouillard, et il est temps de redescendre...

Arrivés sur le plateau de Payolle, nous nous permettons de faire une dernière boucle par le Hourquet de Bern.

Alors que l'on déguste en terrasse une boisson revitalisante nous pouvons faire le bilan de cette matinée ultra sportive :

D'après le GPS 36 km parcourus en 2 h 55 mn, 1177 mètres de dénivelé positif.

 

       SM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 12 Juillet

 

Couraduque

 

Pour cette sortie programmée entre le col de Couraduque et le col du Soulor, nous étions sept participants.

Sur le lieu de départ, à la sortie des voitures, beaucoup de brouillard, un moment d'hésitation pour le choix de la tenue et après un café bien chaud nous partons plein d'entrain, les premières montées nous contraignent très vite à déposer nos K way.

L'arrivée au col de Bazès se fait par surprise dans la purée de poix. La descente nous offre pour seul panorama le garde boue du copain qui se trouve devant nous. En suivant les crottes de biques nous atteignons la cabane de " Cantau " où une halte est proposée, après quelques barres énergétiques nous arrivons sur les berges du lac de Soum partiellement asséché. Encore une rude grimpette et surplombant la route venant de Férrière nous arrivons au col du Soulor où la brume épaisse nous fait tergiverser pour dénicher la magnifique piste qui doit nous ramener à travers les sapins à la cabane de Cantau. Une éclaircie de deux à trois minutes nous permet d'admirer les majestueuses arrêtes du Grand Gabizos. Au moment de repartir une bande de "gamins" nous passent devant, nous les suivons sagement dans la descente et dès que la piste remonte nous plaçons sournoisement une petite accélération qui nous projette en tête au sommet du col de Bazès, par les rides qui nous séparent nous avons au minimum le double de leur âge, les vieux ne sont pas mécontents. A tâtons nous retrouvons nos voitures et un casse-croûte bien venu.

 

                     SM

 

 

 

 

 

 

Dimanche 5 Juillet

 

Un tour sur le green

 

Pour ceux qui n'étaient pas arrivés jusqu'au golf de Bagnères il y a quinze jours, nous refaisons une tentative aujourd'hui.

Le temps est idéal, une brume rafraîchissante nous encourage à hausser le tempo et c'est à bonne allure que les cinq vététistes prennent la direction de Barbazan et Allier puis côte de la Serre, Bernac-debat, Vieille-Adour. Les premières gouttes... de sueur ne nous surprennent pas dès les premières rampes de la rue du Bousquet, ces gouttes n’auront pas le temps de sécher que nous sommes déjà dans la partie la plus exigeante, le passage du moto cross à Montgaillard, cette longue montée en deux rampes successives ne posera pas de réels problèmes et nous arrivons déjà en vue des greens bien taillés luisants de rosée et partiellement entre-coupés par les tâches sablonneuses des bunkers, sans nous arrêter nous filons à toute pédale sur le sentier qui ressemble d'abord à un véritable fairway (zone herbeuse sur les terrains de golf ) mais finit par un passage caillouteux et glissant que nous franchissons à allure réduite pour déboucher sur le CD 8 à l'entrée d'Ordizan. C'est à ce moment- là que le grand Michel Prudence se poste en tête du peloton et tel un Cancéllara des grands jours nous impose une cadence infernale par les petits chemins de cette plaine interminable, nous osons quelques relais bien sentis mais aujourd’hui, la locomotive était inarrêtable.

 

                               SM

 

Publié le 06/07/2015 @ 20:17  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club


Derniers billets
Archives
10-2018 Novembre 2018 12-2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

^ Haut ^