semeac evasion montagne
Se connecter
INFOS

Téléchargez votre bulletin d'adhésion 2018 en cliquant ici

 

Journée Gers 2018

Vélo et Marche à Aignan, samedi 22 septembre

météo
Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - Montagne

Montagne

093 Une aventure au Néouvielle  -  par Huberdeau

Une aventure au Néouvielle

Il était une fois un groupe de vaillants montagnards, tous en pleine forme et prêts à en découdre avec leur meilleure amie : la montagne. Ils avaient choisi pour cela une magnifique contrée : le pic de Néouvielle. Ils formaient un groupe uni de six personnes mais mon histoire concerne principalement deux participants. D’abord une charmante dame que j’appellerai ‘’ Tête de linotte ‘’et un solide gaillard, disons ‘’Cœur vaillant’’ Pour mieux comprendre mon récit, il faut savoir qu’une linotte est un petit oiseau qui a comme défaut d’avoir ’’parfois’’ une petite cervelle et qui oublie ce qu’elle a fait dans la minute qui précédait. Donc, très tôt ce matin-là, ils partirent joyeux vers leur sommet du jour : le Néouvielle. Soleil merveilleux, un peu de fraicheur néanmoins qui ne permit pas de quitter les polaires dans l’immédiat. La digue du barrage franchie, ils attaquèrent la rude pente rocailleuse. Et, bien entendu, le soleil chauffant de plus en plus, ils s’arrêtèrent près d’un énorme rocher. Les pelures rejoignirent les sacs et les couches de crème plâtrèrent les visages en sueur. Dument frictionnés, désaltérés allégés, ils repartirent vers le haut. Rien de bien anormal à tout cela me direz-vous, si ce n’est que, sur le rocher, une toute petite chose, minuscule se mit à crier :’’ Eh les amis, ne me laissez pas seule, revenez me chercher, je n’ai guère d’argent mais je possède carte bleue, papiers officiels et même les clés de la voiture vous aurez besoin de moi, vous allez me regretter, j’en suis certaine ‘’ Mais personne ne prit garde à ses longs appels répétés. Elle regarda, malheureuse, passer les gens et nul n’osa la dérober. Ils marchèrent et marchèrent longtemps, le souffle court, n’ayant pour souci que celui d’attendre le beau sommet. Mais la montagne est exigeante et un nouveau repos fut le bienvenu. Chacun y alla d’un petit en-cas ou d’un coup de pipette, devisant et ne tarissant pas d’éloges sur la beauté des lieux jusqu’à ce que madame Tête de Linotte s’écria : «’’ ma sacoche, où est ma sacoche’’ .Un grand froid se posa sur le groupe et chacun chercha une explication plausible à cette absence. On alla même jusqu’à vérifier sur les photos prises précédemment si l’objet était bien à la ceinture de la dame. Le verdict fut sans appel, la sacoche pendait bien à la ceinture dès le départ. Et Tête de linotte de se souvenir de l’avoir laissée sur le rocher beaucoup plus bas. Le doute n’était plus permis. Horreur et damnation, que faire ? C’est alors que Cœur Vaillant intervint en proposant à sa tendre compagne de quitter les sacs et de redescendre le plus vite possible sur les lieux de l’oubli. Les autres membres du groupe comprirent vite que le Néouvielle ne serait plus pour aujourd’hui. Ils attendirent, longtemps, longtemps. Ils marchèrent encore un peu, mais sans conviction, tout en ne quittant des yeux les sacs laissés un peu plus bas. Ils partageaient la détresse de leur amie. Ils voulurent reprendre contact avec Cœur vaillant mais personne ne possédait son numéro. Alors ils lancèrent presque la France entière à la recherche du numéro. Ils appelèrent les amis, les connaissances présentes en ces périodes de vacances. Il y en eu même un Gros Ballot qui demanda à sa femme de chercher sur l’annuaire le numéro de Cœur Vaillant. Avec célérité, elle lui envoya prestement un numéro en 05 62. Mais que faire d’un numéro 05 avec un portable en pleine montagne. Pas futé Gros ballot. Un autre, Gros Malin, se rappela soudain qu’il avait en mémoire le dit numéro. D’appels en appels, la liaison fut établie avec Cœur Vaillant qui déclara que la petite chose était toute heureuse d’avoir retrouvé sa maitresse. Toutes les deux, plus bas, pleuraient de joie et de soulagement. Là-haut, les décisions furent vite prises à l’unanimité : ils redescendaient pour partager les victuailles ensemble et boire enfin avec joie le petit Ricard traditionnel, même si l’eau ne brilla pas par sa fraîcheur. Ils eurent beaucoup de difficultés à convaincre Tête de Linotte que ce fut quand même une magnifique journée bien remplie en plaisirs et en émotions. Une journée peut aussi être heureuse même si la conquête d’un sommet n’est pas au rendez-vous. PS seulement pour Tête de Linotte : le seigneur des montagnes m’a soufflé à l’oreille que tes regrets et tes remords n’avaient d’égal que le bonheur de tes amis lorsqu’ils apprirent l’heureuse conclusion de ce mini drame.

G H.

Publié le 01/09/2015 @ 09:12  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club


Derniers billets
Archives
08-2018 Septembre 2018 10-2018
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

^ Haut ^