sémeac évasion vtt
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - MONTAGNE

MONTAGNE

Lac de Gréziolles  -  par Evasion

LAC DE GREZIOLLES

 

      Aujourd’hui, nous sommes douze participants à dominer le lac de Gréziolles ce lundi 8 mai.

« Le lac, ai-je dit » mais il est où le lac ? aurait- il pris feu dans la nuit !

       Car rien qui ne ressemble à une belle mare  miroitante ne s’offre à nos yeux déçus. Gréziolles, ce n’est qu’une petite flaque d’eau encombrée de morceaux de glace au milieu de rochers entièrement nus. Bizarre en cette saison. Et, au loin, là-haut perché, se devine le refuge du Campana du Cloutou, notre destination prévue. Mais voilà, de longs névés pentus nous en séparent. Ou la neige reste dure et glacée et nous allons patiner en prenant des risques, ou elle a déjà fondu et nous pataugerons. Cruel dilemme. Le problème se règle très vite et, à l’unanimité, nous restons là où nous sommes. De l’herbe bien sèche, un soleil resplendissant, un panorama à vous arracher les yeux, que demander de mieux ! Ce sera notre salle à manger et notre salon pour la sieste. Avec de telles  conditions, l’odeur du Ricard se répand vite dans l’air, des fois que quelqu’un ait l’idée folle de changer d’avis.

      Nous sommes partis ce matin du virage du Garet, seuls, à notre grand étonnement car le site est habituellement très fréquenté. Ici, et nous le savons, il n’y a pas de faux plat pour une mise en jambe. Tout de suite, la pente se raidit dès le passage du torrent. Et c’est toujours avec plaisir que l’on aboutit au Pla du Garet, longue prairie un peu plus plate, qui repose jambes et poumons. Pas de difficultés  particulières jusqu’au réservoir des Laquets, ce n’est qu’après le barrage que nous rencontrons une pente en neige très dure.   Même en tapant fort les chaussures, la marche creusée reste très discrète et le risque de chute grandit. Tout se passe bien, et, comme derrière, le terrain devient plus facile, nous poursuivons notre chemin mais sans grand espoir d’aller beaucoup plus loin.

       C’est ainsi que nous sommes arrivés à notre salle à manger d’aujourd’hui. Sur notre route, nous avons eu la chance de rencontrer de nombreux représentants de la faune pyrénéenne comme des isards, des marmottes, une grenouille, une vipère paraît-il, des fourmis, des oiseaux mais pas de gypaète. Pour les poissons, personne n’a voulu goûter à la température de l’eau. Bien que nous n’ayions pas atteint notre but, ce fut néanmoins une excellente sortie. Et, pas une seule fois, nous n’avons entendu le traditionnel et jamais justifié cri de guerre : ‘’ elle est c. ta balade.’’

                                                       G H Mai 2017

Publié le 14/05/2017 @ 15:09  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club


Derniers billets
- 05/12/2018 @ 09:18
VTT - dimanche 2 décembre ...
- 21/11/2018 @ 17:45
MONTAGNE ...
Archives
11-2018 Décembre 2018 01-2019
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

^ Haut ^