semeac évasion marche
Se connecter
INFOS

Les activités Cyclos, VTT, Marche & Montagne ont toutes repris, dans le respect le plus strict des règles sanitaires

BRM200 & BF150 au départ de Séméac le samedi 15 mai 2021 (en attente de validation) (parcours & inscription en cliquant ici)

Téléchargez votre bulletin d'adhésion 2021 en cliquant ici

météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - VTT

VTT

VTT - Dimanche 22 Novembre 2020  -  par Semeac Evasion VTT

Dimanche 22 novembre 2020
 
Les rues de la poésie

‌‌Sous un soleil réconfortant, les mains dans les poches, le nez en l’air et la tête dans les nuages, je déambule à moins d’un kilomètre ou plus de mon domicile dans les rues de TARBES, aux noms célèbres.
 
Un quotidien local a déjà fait remarquer que les femmes y étaient peu à l’honneur. En revanche, de nombreux patronymes masculins se sont distingués dans l’histoire, certains sont oubliés, certains sont connus ou inconnus, certains laissent indifférents, d’autres font rêver.

Des noms ô combien poétiques me font pousser la chansonnette et esquisser un pas de danse sous le regard médusé des passants cachés sous leur masque.
Pour ne citer que certains de ces talents, j’emprunte au gré de mes pérégrinations musicales la rue qui porte le nom du libertaire G. BRASSENS, mais je suis prudente car gare au gorille ; plus loin à l’angle d’un carrefour, c'est la rue de l’éclectique S. REGGIANI qui m'accueille, les textes de MOUSTAKI, VIAN, BAUDELAIRE et tant d’autres plumes qu’il a mis en musique y font écho ; puis mes pas me portent dans l’impasse de l’incontournable J. BREL, moins contestataire, chez qui on ne pense pas mais on prie, et qui a inspiré tant d’interprètes anglophones ; je pousse plus loin et dans la rue C. NOUGARO, je presse le pas parce que les mémés y aiment la castagne ; tout en sautillant, je me retrouve dans l'impasse de l’intrigante dame en noir qui porte le nom de BARBARA, l’aigle noir plane, je m'esquive ; je pousse plus loin mes pas, et je débouche dans la rue du classique et à la fois anarchiste et original L. FERRE à l’humour grinçant et provocateur, et c'est tout simplement extra ; je découvre la rue G. FAURE le maître de la mélodie romantique, quelle symphonie ; qu'entends-je au loin ? mais oui c'est Yvette qui ouvre le bal sur la place qui lui a été dédiée ; enfin mes pas me portent dans la rue de l’Harmonie, en patronne des musiciens, elle porte bien son nom.

Mon temps imparti est écoulé et je dois rentrer, sinon gare aux.... képis.


DM

 

Publié le 22/11/2020 @ 20:34  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermerpar GH

Fermervie du club


Derniers billets
- 19/04/2021 @ 10:03
VTT - Dimanche 18 avril 2021 ...
- 10/04/2021 @ 23:01
VTT - Samedi 10 avril 2021 ...
- 10/04/2021 @ 18:35
Le Soum d'Allier ...
- 05/04/2021 @ 08:58
VTT - Dimanche 04 avril 2021 ...
- 28/03/2021 @ 21:22
VTT - Dimanche 28 mars 2021 ...
Archives
03-2021 Avril 2021 05-2021
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

^ Haut ^