semeac evasion montagne
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Un Pic Mystérieux - par Semeac Evasion

                                                               UN PIC MYSTERIEUX.

 

  Ne cherchez pas le pic Saint Vincent, son nom n’apparait sur aucune carte. C’est un pic fantôme, qui se veut discret, ignoré, à l’abri des visiteurs. Mais c’est sans connaître la perspicacité de Michelle C qui l’a débusqué sur internet et qui veut nous le faire visiter.

       C’est ainsi que ce mercredi matin, nous nous retrouvons à 9 au petit parking bien connu du Chiroulet. Nous montons tout de suite vers le courtaou de la Lit, par la piste pour les uns, par les raccourcis pour les autres. Au passage, nous démontrons qu’un raccourci n’est pas forcément plus rapide qu’une bonne piste régulière et confortable. Voici les cabanes vite là, toujours aussi belles. Notre cime se dévoile déjà, haut perchée. Vous commencez peut-être à deviner où se situe ce sommet si peu connu ? De là, nous poursuivons notre montée vers la cabane de Bénaquès au pied du Grand Montaigu.

Bénaquès, Montaigu, l’étau se resserre, vous ne voyez toujours pas ? A partir de cette cabane, le topo nous dit ‘’ marchez plein Nord’’ et  promet des fougères, des bruyères et pas de sentier digne de ce nom, l’aventure quoi. L’agréable surprise est que nous découvrons rondement et pouvons suivre une sente assez agréable, toujours sous l’œil de la raide face sud du Montaigu. Et rapidement, (euh, il était quand même temps qu’il arrive) nous foulons le sommet de ce pic mystérieux qui ne l’est plus pour  les illustres montagnards de Séméac Evasion. Vous avez trouvé ? Toujours pas ?  C’est la cote 1944, une grosse bosse posée au pied de la face Sud du Montaigu, assez banale mais qui nous offre un joli panorama sur la chaîne noyée sous un soleil magnifique. Longtemps nous y resterons sur cette croupe herbeuse avant de la quitter avec regret.

       Après ces 900 m de dénivelé, nous nous accordons une descente cool par le même itinéraire mais en suivant la large charretière dédaignée à la montée. Nous abandonnons l’eau chaude de nos gourdes pour les délicieuses boissons bien fraiches de Lolita.

  Participaient à cette sortie : Michelle et Christian C, Cathy G, Martine R, Martine B, Irène V, Philippe I, Juju, et moi-même.   

                                                                                            G H

Publié le 28/09/2018 @ 14:31  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 23 septembre - par Evasion VTT

Dimanche 23 septembre

Roulades et roucoulades

En cette première sortie d'automne l'effectif est toujours en augmentation : il y a 11 personnes présentes dont 2 féminines.

Le groupe s’ébranle en pleine cacophonie et se dirige vers les plaines de Barbazan, Arcizac-Adour et Montgaillard. Victimes de plusieurs crevaisons et peu rassuré par l'efficacité de toutes les pompes déployées Philippe G rebrousse chemin la mort dans l’âme.

Les choses sérieuses commencent par l'ascension du Soum de Buala, en prolongeant plein Sud nous atteignons Les Artigaux au-dessus d'Ordizan où un changement de direction nous oriente vers Orignac par une piste défoncée. De nids de poules en ornières, de cailloux en graviers nous atteignons péniblement le village. Devant l'école, le Cami de la Sablera nous offre un détour innovant, il nous conduira au pied de la côte de Hitte. A mi-pente, virage à gauche et plongeon par le chemin de La Serre, le bavardage entre les "unes et les unes" se calme un peu vu les derniers efforts‌ que l'on doit produire pour traverser Larret et Barbazan-Dessus. Le retour pourrait s'avérer bien simple mais nous quittons le Cami de Piétat pour emprunter la terrible descente de Carpies qui se transforme en monotrace à travers ronces et ajoncs. Malgré les conseils de prudence, il y a quelques sorties de route, Mario nous fait admirer sa spécialité qu'il a même améliorée : la roulade avant amortie sur l'épaule droite.

Le bon soleil de cette fin septembre asséchera les écorchures et endormira les douleurs naissantes.

SM

Publié le 24/09/2018 @ 15:38  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 16 septembre - par Evasion VTT

Dimanche 16 septembre

 

Silence radio

 

 

Par le jeu du retour de certains et le remplacement d'autres, nous sommes encore 9 au rassemblement. Aujourd'hui nous avons un horaire imposé pour le retour, 11h 30mn‌. La stratégie nous impose de prendre la direction d'Orleix et Dours, à partir de là nous suivrons d'assez près le cours de l'Alaric jusqu'au pied de la côte de Lacassagne. Vu l'horaire fixé il est temps d'entamer le chemin du retour, nous suivons le chemin des crêtes en faux plats montants par Castelbielh et Lescurry. Un moment de répit est accordé au dessus de Soréac, la vue y est imprenable, quelques minutes plus tard, un fossé masqué par les herbes, la roue avant bloquée, un éclair orange (c'est la couleur du vélo), la chute est spectaculaire, pendant un court instant la radio ne marche plus puis des connections se remettent en phase, des lumières se rallument, quelques grésillements et la voix bien connue se fait de nouveau entendre. Le peloton atteindra Pouyastruc et Oléac-Debat accompagné par le bourdonnement rassurant de la fréquence habituelle, on finira en beauté par la descente de la croix du hussard. Aux portes de Séméac la radio annonce : au troisième top, il sera 11h 30.


SM

Publié le 17/09/2018 @ 18:19  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 9 septembre - par Evasion VTT

Dimanche 9 septembre

 



Le chien et le Michelin de Michel,

La saison est bel et bien lancée puisqu'il y avait 9 participants pour cette sortie dominicale. A noter la présence d'un vénérable ancien ayant redécouvert son vélo abandonné depuis longtemps dans la remise : un coup de lustrage, une bonne pression des pneus, voila pour le matériel, en ce qui concerne la condition physique, il n'y a aucun problème, il est prêt. Direction Piétat et Angos, une piste bien embroussaillée nous permet de déboucher au carrefour de Mascaras, une petite route endommagée par les orages nous aide à atteindre les berges du ruisseau Arret-Daret. Au niveau du viaduc nous remontons vers la plaine pour de nouveau revenir sur le ruisseau que l'on franchira à pied par le gué défiguré par les crues. Près de la chapelle de Lespouey, dite "des amoureux" une pause photo est proposée, un chien bien sympathique en recherche de caresses prend la pause également moyennant quelques biscuits. L'animal lève la patte sur la roue arrière du coach, ce qui déclenche la levée du camp, c'est à l'odeur que l'on suivra sa trace vers les bords du lac puis Lansac et Laslades. Un dernier os à ronger nous sera servi à Sarrouilles sous la forme d'un fameux raidillon nous emmenant sur les crêtes et enfin au bois de Labarthe.


                                   SM

Publié le 10/09/2018 @ 17:27  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 2 septembre - par Evasion VTT

Dimanche 2 septembre

Sûr, c'est la rentrée !

 

 

Huit cyclistes se pressent sur le lieu de rassemblement de la section VTT, preuve que la rentrée est bien là puisque nous atteignons la moyenne des participants sur une saison. L'itinéraire est choisi au feeling et tout naturellement nous nous dirigeons vers les Puyolles, un lieu privilégié par le club. Le terrain est sec mais l’ascension par Bastourrat et Visker est toujours aussi exigeante, un moment de répit est accordé au carrefour de l'arbre, la vue sur le Montégut vaut une photo, la boucle par les sapinières s'impose, la descente se fera par le chemin des Cassoulets jusqu'à Montgaillard. Le groupe avance avec beaucoup d'énergie dans la plaine ce qui incite le coach à faire un crochet par Bernac-Dessus et nous servir le pied du Cami de la coste et par une brutale bifurcation à gauche atteindre enfin la côte de la Serre, une piste en crête qui par les hauteurs d'Allier nous conduira jusqu'à Barbazan où le groupe se divisera pour savourer dans le calme les bienfaits de ce périple souvent renouvelé et toujours apprécié.


                                      SM  

 

Publié le 06/09/2018 @ 19:01  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 26 août - par Evasion VTT

Dimanche 26 août

                                                La croix et la Bagnères

 

Biens garés au bord de l'Adour à Bagnères, les cinq qui sortent des voitures sont surpris par la fraîcheur ambiante, un petit vent frisquet nous fait hésiter sur la tenue à adopter mais bien vite la topographie du chemin en direction de la vierge du Bédat nous fait rejeter le kway au fond du sac.
Le nom des chemins empruntés nous donne une indication sur les difficultés à venir : Porte de fer, Allées dramatiques. La montée est rude jusqu'à la croix de Manse, très peu de répit jusqu'au rond- point d'Esquiou mais la vue est magnifique dans un calme parfait. Un effort supplémentaire nous est nécessaire pour franchir le col du Couret et plus encore avant d'entamer enfin la liaison vers la route de Lespone. Direction le Chiroulet, deux kilomètres avant le sommet nous franchissons l'Adour de Lesponne pour enfin redescendre la vallée du même nom par un beau chemin fortement emprunté par les touristes refusant la rentrée. Arrivés à Beaudéan on se délecte par avance de la belle descente qui nous amènerait aux portières des voitures mais le coach nous dégote un "raidar" cauchemardesque passant derrière les grottes de Médous et rejoignant les abords des thermes de Bagnères. Devant un rafraîchissement et un léger ravitaillement, le constat est rapide : 38 km pour quelques 1437 m de dénivelé.

                                         
                                             SM     

Publié le 27/08/2018 @ 22:27  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 19 août - par Evasion VTT

Dimanche 19 août

 

Devoirs de vacances,

En voyant le bronzage de certains, on constate que le vélo a été délaissé quelque temps pour la plage et le farniente. Pour remédier à ces faiblesses ‌qui pourraient nuire à l'avenir, une sortie de rattrapage est organisée pour les plus studieux : ils sont cinq aujourd'hui. Grimpette par la vielle côte de Piétat, le franchissement de la bosse d'Agos nous permet de constater les dégâts causés par les derniers gros orages, d'importants ravinements et dépôts de galets entravent sérieusement notre progression. Par des pistes très ravinées nous arrivons à Oueilloux et grâce à la découverte de belles sentes traversières nous atteignons Oléac-Debat, nous évitons le site de l'arborétum pour piquer droit sur Lhez et redescendre vers le lac de l'Arret-Darré. Là encore, énorme surprise, le passage à gué où tant de nos compagnons ont baigné par le passé n'est plus franchissable en vélo, des galets venus d'on ne sait où tapissent la zone et n'autorisent le passage qu'à pieds.

Durant le retour on constate que quelques révisions supplémentaires seront nécessaires pour assurer une bonne rentrée dans des circuits transformés et parfois méconnaissables

 SM.

Publié le 25/08/2018 @ 14:44  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 29 juillet - par Evasion VTT

Dimanche 29 juillet

 

Soulor-Couraduque,

Col du Soulor 9 h, les premiers rayons du soleil illuminent les parois des Gabizos, déjà les premiers cyclistes franchissent le passage pendant que les troupeaux prennent leur place dans un rythme lent. L'un des vétérans manque à l'appel mais il est remplacé par un jeune fougueux pour constituer le groupe de cinq habituel lors des sorties montagne de l'été.

Le départ est donné en direction de Ferrières, au bout d'une centaine de mètres première piste à droite, changement de braquet et progression lente pour arriver au-dessus du lac de Soum, premier arrêt pour admirer l’authenticité de ce point d'eau à peine ridé par une famille de canards sauvages, le cheminement est maintenant plus aisé jusqu'à la cabane de Cantau et le col de Bazes, plus bas dans les rhododendrons, le cul blanc d'un chevreuil à peine effarouché. Devant la cabane jaune la décision est prise à l'unanimité contre quatre...nous poussons jusqu'à Couraduque. Il y a beaucoup de monde aujourd'hui dans le val d'Azun et nous échangeons beaucoup avec un cycliste équipé d'une machine de type "Gravel" qui commence à faire fureur dans le milieu, nous croiserons également plusieurs fois un petit peloton de vététistes majoritairement électrifiés. Pour le fun on terminera cette rando par le dernier kilomètre du mythique col du Soulor.

Il est maintenant grand temps d'étaler la nappe et de sortir les victuailles reconstituantes mais quelques brebis voraces et sans gêne culbuterons cakes, saucissons et tourtes du pays nous faisant accélérer le processus tant apprécié habituellement.

Dans ce décor grandiose nous rêvons un court instant à la réintroduction du loup.  

SM

Publié le 30/07/2018 @ 19:35  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT Evasion dimanche 22 juillet - par Evasion VTT

Dimanche 22 juillet

 

Le tour de Payolle,

Le site de Payolle offre une diversité de ballades que l'on peut agrémenter ou épicer selon les envies‌ et les capacités des participants. Les cinq qui étaient là voulaient bien profiter des lieux mais ne voulaient pas s'user jusqu'à la corde.

L’échauffement se fait par le chemin qui serpente dans la forêt en direction du col de Beyrède, la vue qui s'offre à nous en débouchant sur le plateau mérite largement les efforts consentis. En obliquant pleine droite une piste bien connue nous voit rejoindre les deux derniers kilomètres du col d'Aspin où seules les vaches nous font honneur. La descente par le sud de Payolle est facile, toujours par le sud nous contournons le lac et les tennis, un petit raidard nous emmène cette fois sur les deux premiers kilomètres du col d'Aspin que nous dévalons pour rejoindre notre point de départ.

Le traditionnel pique-nique se fera cette fois sur une magnifique couverture à carreaux dont Manet aurait pu s'inspirer.

Si tu cherches un endroit calme, majestueux et authentique, viens ici "ben a la" (en patois local).
 

SM

Publié le 23/07/2018 @ 16:00  Prévisualiser  Imprimer l'article

Crête des Hossés, cabane d'Auloueilh - par Montagne

                           CRETE DE HOSSES  CABANE D’AULOUEILH

 

 Je ne sais pas si nous pouvons encore appeler la sortie d’aujourd’hui « Montagnols ». Ce type de sortie est encadré par une charte qui précise : «  dénivelé de 600 m environ, uniquement sur sentier ». Michelle avait précisé pour celle-ci : dénivelé 700 m + si affinité. Nous avons pulvérisé le + si affinité. (environ 900 m)

       Grange de Lurgues ce matin frais. Le ciel, bien dégagé, nous promet une belle journée ensoleillée. Nous débutons la sortie par une descente, c’est rare et nous le payons un peu plus tard. Car le sentier se redresse très vite et nous offre une mise en train particulièrement usante. Les moteurs s’affolent, peu préparés à un tel effort. Puis c’est le torrent qui nous malmène et nous donne quelques bains de pieds. Heureusement, le plateau de Rabat s’ouvre devant nous et calme un peu les muscles en surchauffe. Un petit arrêt à la cabane du Cap Détestés nous donne une vue sur ce qui nous attend. Un choix s’impose : ou nous suivons gentiment le large sentier  qui nous mènera à la cabane d’Auloueilh, ou nous allons sur la crête d’Hossés, très haut là-haut. C’était là le «  + si affinité ». Adieu le bon sentier, adieu la marche tranquille, c’est une montée de plus de 300 m dans une prairie très raide, faite d’herbe drue. Alors chacun se choisit son itinéraire, un à droite, l’autre à gauche, tous persuadés d’avoir fait le bon choix. Qu’importe le parcours, la raideur est toujours la même. Et je vous laisse imaginer les sentiments qui habitent les derniers à l’arrière lorsqu’ils voient Michel déjà gambader depuis longtemps là-haut sur la ligne d’horizon. Mais tous nous foulons enfin l’herbe de la crête. OUF. Mais quel spectacle. Arbizon, Potarras Bastan, Cettiou, ils sont tous là à nous regarder manger nos provisions de midi. Divine surprise, JP a monté des bouteilles de bon vin pour arroser ses xx ans. Merci JP, après un tel effort, le vin avait un goût particulier.

    Le brouillard monte rapidement, nous devons malheureusement repartir. Nous suivons la crête pour rejoindre le sentier de la cabane d’Auloueilh, celui que nous n’aurions pas dû quitter ce matin. La suite n’est qu’une longue descente facile et agréable jusqu’aux voitures sous le soleil revenu. Un arrêt à Arreau est indispensable pour clore une si belle journée devant une bière bien fraîche offerte par JP.

 Bravo les «  Montagnols présentes », vous méritez largement le degré supérieur de « Montagnard »  Les participants : Martine G Martine B, Irène VJ, Michelle C, Christian C, Michel D, JP E, Gérard H. 

  G H

Note pour Michelle : Ai-je été assez court dans mon cr ?

Publié le 19/07/2018 @ 11:43  Prévisualiser  Imprimer l'article
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club

Derniers billets
- 05/12/2018 @ 09:18
VTT - dimanche 2 décembre ...
- 21/11/2018 @ 17:45
MONTAGNE ...
Archives
11-2018 Décembre 2018 01-2019
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

^ Haut ^