semeac evasion montagne
Se connecter
INFOS
météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus - Archives

Billets du 15/08/2019

QUE D'EAU QUE D'EAU - par Semeac Evasion Montagne

Mercredi 14 août 2019

QUE D’EAU, QUE D’EAU

     La demi-surprise du jour est de constater que la route de Bious est fermée. Nous sommes le 14 août. Un jeune employé municipal bien sympathique nous explique que dès 8 h ce matin, le parking du haut était saturé. Reste pour  nous à nous garer dans le cloaque du bas et à ajouter 110 m au dénivelé de la journée.

      Au lac, beaucoup de véhicules, de montagnards anciens sobrement vêtus, de randonneurs d’un jour plus bariolés, amoureux de la montagne et accompagnés d’enfants qui aimeraient peut-être mieux courir sur une plage. Nous prenons la piste et déjà beaucoup moins de monde. Après la bifurcation où il est écrit « tour des lacs » plus personne. Nous nous engageons sur le grand circuit des lacs, beaucoup plus long. La piste plate (mais où sont les 700 m de dénivelé ?) nous mène sans effort à la cabane de Cap de Pount puis à la cabane de la Hosse et voilà devant nous le mur à franchir. A l’abord des cabanes, des pancartes indiquent : fromage à vendre. Ici pas d’intermédiaire et tant pis pour les  mouches et les normes européennes.

      Vient alors la rude montée jusqu’au lac Castérau , puis au col et enfin au lac Bersau. Emportés par  notre élan, nous avons négligé le minuscule  lac Paradis, à peine entrevu, un peu hors du circuit.  Au lac, nous revenons à notre vie antérieure en mangeant au Bersau. (ah ah ah, colossale plaisanterie) Une tentative de baignade se solde par un trempette des pieds, mais pas trop haut, la  baignoire n’étant  pas encore reliée au circuit d’eau chaude.

     L’estomac bien garni, les yeux pleins de belles images, nous plongeons vers un nouveau lac, le Gentau en négligeant le refuge d’Ayous tant il est envahi par le monde des touristes, ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas monter plus haut. Les appareils crépitent davantage, le pic du midi d’Ossau, le Jean Pierre  étant  omniprésent. Sa colossale masse fourchue, attire sans cesse les regards. Mais la photo traditionnelle et universellement connue  du reflet du pic sur le lac ne sera pas pour aujourd’hui : une légère brise trouble le miroir des eaux du lac Gentau.

     Nous poursuivons ensuite la descente en frôlant le minuscule lac Miey puis le lac Roumassot. Bonjour, pardon, merci, nous croisons la foule montante de ceux qui vont coucher au refuge ou des marcheurs d’après le café, avant de s’engager dans la fraîcheur  bien agréable du sentier de la forêt qui nous ramène à la bifurcation entrevue ce matin. Et, plus on avance, plus la foule des marcheurs grossit (voir mon théorème). Encore un petit effort et nous pouvons déguster une boisson fraiche à la buvette du lac. Belle journée montagnole agréable et peu difficile.

       G H

Publié le 15/08/2019 @ 17:20  Prévisualiser  Imprimer l'article
Rubriques

FermerCyclo

FermerMONTAGNE

FermerMONTAGNE 1er novembre

FermerMontagne

FermerRALLIMIMI

FermerVTT

Fermermarche

Fermervie du club

Derniers billets
Archives
07-2019 Août 2019 09-2019
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

^ Haut ^